« Peu nombreux sont ceux qui voient avec leur propres yeux
et ressentent avec leur propre coeur » Albert Einstein

Dans notre société, non seulement, nous n’apprenons pas à exprimer nos émotions mais en plus elles sont rejetées, bafouées, refoulées, jetées dans l’opprobre ! Le « Pleure pas, t’es un garçon » ou « Arrête de t’énerver comme ça, tu es fou ou quoi ? » « Ris pas si fort ! » = des usines à destructions émotionnelles = des êtres déconnectés d’eux-mêmes. Paf ! Et voilà comment se fabrique une société malade, une usine à médicaments. Une catastrophe mondialisée.

Le costume-cravate est une symbolique : « Serre la gorge, ne respire plus, ne ressens plus ». Les lieux de travail sont de grands chantiers de refoulements émotionnels et sentimentaux.

« Gère tes émotions ! »

En gros « Tais-toi »… En fait, il est inutile d’apprendre à contrôler ou gérer ses émotions comme vous géreriez votre compte en banque. Les actions en revanche qui favorisent un bien-être sont de « re-connaître » ses propres émotions, même les plus subtiles, de les nommer et savoir quelles informations elles apportent.

Nos émotions sont en effet d’une richesse infinie ! Pourquoi ? Parce qu’une émotion est naturelle et donc vitale ! Ça vous viendrait à l’idée de vous pincer le nez pour ne plus respirer ? Non, eh bien, ne pas exprimer votre colère, repousser votre peur, retenir vos larmes ou ne pas manifester votre joie, c’est comme s’empêcher de respirer !

Et bien plus : les émotions sont des bouées pour notre survie, des guides pour nous adapter à notre environnement, des gouvernails pour faciliter nos choix de vie. Oui, tout ça !

Rire, pleurer, se mettre en colère, avoir peur = la vie !

Et plus encore, les émotions sont les portes de notre âme car elles vibrent et se propagent autour de nous comme des sons à notre oreille, créant une atmosphère.
En tant que thérapeute somato-émotionnelle, je le sais particulièrement parce que je les « lis » comme un musicien écoute et décrypte une symphonie. Donc apprendre à écouter, vivre avec ses émotions, les décrypter, les comprendre et les utiliser dans votre vie, c’est devenir acteur/actrice de sa vie.

« Bon à savoir » sur les émotions et les sentiments

What is it ?

Ce sont d’abord des réactions physiques, réactions en chaîne dans notre usine personnelle « corps » : changement de rythme cardiaque, muscles qui se contractent ou se détendent, fabrication d’hormones, sens en éveil etc., une véritable révolution intérieure, Le Cirque du Soleil en plein spectacle !

Une émotions est à vocation éphémère, elle indique une information, quand elle est traitée, l’émotion s’apaise.
Cela marche comme un moteur : CHARGE – TENSION – DECHARGE.

Les sentiments se différencient des émotions en ce qu’ils durent dans le temps, tel que l’amour, la haine, la compassion, la gratitude, la jalousie, honte, culpabilité etc. Ils génèrent des modifications corporelles aussi, moins visibles cependant.

Sentiments et émotions se marient et s’enchevêtrent :
je suis amoureux.se = émotions de joie et plaisir.
j’ai perdu mon travail = j’ai honte et suis frustré.e = émotion de colère

Si les émotions sont des kits de survie et d’adaptation, les sentiments sont le coeur de notre être. Ils ne sont pas moins que notre raison de vivre, l’amour en est le Zeus de l’Olympe absolu. Je vous assure qu’au moment du Grand Départ, vous ne penserez guère à votre carrière, mais plutôt aux personnes que vous aimez et qui vous aime.

What for ?

Le processus émotionnel physique, chimique et psychique a lieu dès qu’il se passe un évènement qui nécessite que mon corps se mette en alerte pour m’y préparer.
L’étymologie d’émotion est « é » = de l’intérieur vers l’extérieur.
« Motion » = movere = mouvement.
Un mouvement interne qui donne une impulsion pour agir à l’extérieur.

6 émotions de base : colère, peur, joie, plaisir, tristesse, dégoût

Chaque émotion apporte une information spécifique qui me permet de mieux gérer la situation. Ingénieuse mère Nature.

**Je pense à mon examen de jeudi et hop ! Le coeur s’accélère, mes paumes s’engluent de sueur. J’ai la gorge sèche. Bah oui je pète de trouille. = Donc je redouble d’effort pour être au top.
**Le chef confie le dossier sur lequel j’ai bossé toute la semaine à mon collègue. Grrr ! Je vois rouge et j’ai envie de retourner le bureau. = la colère me donne du courage pour aller lui parler et défendre mon territoire. Toc !
**Carole m’annonce qu’elle me quitte. Badaboum ! Tout s’écroule. Ben, là, je suis triste, j’ai besoin d’être seul chez moi, de me cocooner. = Je pleure car j’évacue pour faire de la place à un renouveau.
**Antoine me dit qu’il m’aime. Je souris, j’ai envie de lui sauter au coup ! D’ailleurs, je le fais 🙂 = Ma joie me dit que je suis au bon endroit au bon moment.

La peur = prévient un danger, invite à la prudence, la préparation, l’anticipation.

La colère = m’avertit quand ma frontière « respect » est dépassée, m’informe d’une injustice ou d’un besoin qui n’est pas comblé. De manière général, colère m’informe que mon « territoire » (corporel et psychique) est menacé.

La joie et le plaisir = des guides, je vais où ma joie me mène.

La tristesse = m’invite à l’écoute de moi, à évacuer des douleurs pour construire du nouveau.

Pleure, tu es humain

Donc se couper de son système émotionnel, c’est un peu comme l’avion qui se couperait du pilotage automatique et de la tour de contrôle. De plus, le refoulement émotionnel (ou la retenue) provoque un mal-être à la fois physique (Maux de ventres, articulations, dos, etc.) et psychologique.

Exemple : lorsque je garde une colère pour moi suite à un conflit avec un.e ami.e, je suis frustré.e, je ressens une forte injustice encryptée qui me donne une basse image de moi, lâche, peu téméraire. Et la colère se retourne contre moi. Un cercle vicieux s’enchaîne. De plus, je ne règle pas le problème en  me taisant. Le lien n’est pas amélioré. Madame Colère dit : « Je te donne le courage d’aller parler avec cette personne et de régler le conflit ». 

De même, pour une joie aussi ! La joie est une émotion qui s’épanouit dans le partage. Lever les bras, sourire, s’exprimer « youhouou ! » sont des signaux verbaux qui invitent à solidariser son ressenti.

Joie aime être partagée !

Pour clôturer, mieux connaître son système émotionnel et le vivre comme une richesse, un système de guidage indispensable permet de traverser l’océan de la vie et ses périodes de tempête et de calme avec des outils puissants. Apprenez à piloter 🙂

Êtes-vous prêt.e à vivre vos émotions ?
bienvenue@ecoledusoi.com