Comment trouver la paix intérieure ?

C’est à la source du Vivant que nous pouvons puiser pour tenter de comprendre l’humain, ses dysfonctionnements et ses forces.
Le Vivant – terre, flore, faune – est un assemblage complexe de matière et d’énergie, étroitement liées les uns aux autres dont l’équilibre subtile et précieux est maintenu par une intelligence universelle qui vit au plus profond de chaque cellule.

L’animal humain

Parmi la faune, un animal, l’humain, doté de conscience et de capacités créatives incroyables, rompt cet équilibre. Les anthropologues évoquent le passage d’une société holocène où mère Nature garde ses droits à une société dite anthropocène, où l’humain influe sur le Vivant dans son entier.
Mu par un grand désir de découvertes, d’inventions technologiques mais aussi de frénésie de conquêtes, de pouvoir, de matérialisme, l’Homme ne mesure pas les conséquences de ses actes, créant une dysharmonie globale entre les peuples et mettant en danger la survie des espèces et les ressources du monde.

 

Il est incroyable de réaliser en seulement 100 ans l’immensité des nouveautés technologiques dans tous les domaines de vie : transports, architecture, science, conquête de l’espace etc. et une des plus déconcertantes : internet.
Les humains ont évolué matériellement, mais avons-nous évolué sur notre connaissance intérieure ? Nous voyageons sur la lune, mais avons-nous voyagé aux confins de nous-mêmes ?

Et moi, où en suis-je de mon voyage intérieur ? L’ai-je bien entamé, ardemment commencé, esquissé ou évité ?

Si je me retourne quelques instants sur mon parcours et j’écoute vraiment ce que ma voix la plus profonde dit :
+ suis-je satisfait ce que j’ai accompli dans ma vie en général ?
+ qu’ai-je appris ? Sur moi, sur mes singularités ?
+ ai-je des regrets de ne pas avoir réaliser tel métier ? D’être passé(e) à côté de telle opportunité ? Et alors, comment je vis avec ses sentiments de déceptions, de regrets ? Agissent-elles comme le caillou dans la chaussure, je ne veux pas les entendre même si je sais qu’elles me dérangent ?

Il est toujours temps, à chaque âge, jusqu’à la dernière minute de ma vie, d’élargir ma connaissance et d’ouvrir ma conscience de « MOI ».

Oui, lorsque j’élargis mon regard sur moi-même, quand je regarde mon parcours avec sincérité et surtout loyauté, je me permets de réaliser tout ce que je suis, ce que je fais, le but profond étant d’apprendre à ACCEPTER et AIMER (sans condition) ce que je suis dans ma GLOBALITÉ. Que ce soit mes plus belles actions, comme les pires. Que ce soit la part de moi la plus belle comme la pire.
Alors, c’est ainsi que je peux trouver la sérénité et la paix.

La paix intérieure passe par l’acceptation de moi-même dans ma globalité

S’aimer n’est pas un acquis de la première heure, s’aimer s’apprend.  Si je voulais apprendre le tango, je me rendrais à un cours de tango. Si je veux apprendre à me découvrir pour m’aimer mieux, je peux contacter l’école du soi 🙂 Il est souvent plus sécurisant et efficace d’être guidé dans tout apprentissage.

Alors prêt pour un voyage au fabuleux pays du « SOI » ?

Je m’inscris : https://ecoledusoi.com/?wysijap=subscriptions



 

 

Par |2017-05-13T16:27:33+00:00avril 1st, 2017|Blog|Commentaires fermés sur Comment trouver la paix intérieure ?